Noor Solidarity reconnue d'utilité publique !

Novembre 2016

Click for english version.

Noor Solidarity est reconnue d’utilité publique, les dons sont exonérés et peuvent être déduits du revenu.
N'hésitez plus à donner !

Mot de la Présidente

Chers Amis,

Depuis bientôt six mois, Noor Solidarity agit pour aider les victimes les plus fragilisées par les conflits au Moyen-Orient. Après une mission en Jordanie en Août et 287 familles sabéennes-mandéennes et chrétiennes aidées, après des conférences à Lausanne et Genève pour présenter l'association et sensibiliser l’opinion, nous franchissons une nouvelle étape avec l'exonération fiscale. Nous avons reçu beaucoup de soutien pour continuer notre engagement et prolonger nos actions, nous devons poursuivre la sensibilisation et l'appel aux dons! La situation évolue et les besoins augmentent. Nous pouvons apporter de l’aide et de belles choses sont en cours, tant en Suisse qu’en Jordanie. Si vous souhaitez mieux nous connaître, nous vous invitons à nos prochaines conférences le 28 novembre, 7 et 15 décembre.

Merci pour votre soutien, vos encouragements et la diffusion de cette lettre d'informations!

Restons mobilisés, ils ont besoin de vous !

Noor Charkhi

Operation libération de Mossoul

Enjeux d'une libération attendue

Les opérations militaires pour la libération de Mossoul et la Plaine de Ninive ont débutée à la mi-octobre. Cette région est l’un des berceaux de la chrétienté en Irak et beaucoup des réfugiés chrétiens en Jordanie en sont originaires.

A l’heure où nous écrivons ces mots la bataille est loin d’être terminée. Pour la première fois depuis deux ans la situation évolue. Ces communautés le savent; l’annonce de la libération de Qaraqosh la Chrétienne a été longuement célébrée à Erbil où beaucoup de chrétiens de cette ville sont actuellement réfugiés.

C’est donc deux ans d’attente, d’incertitude et d’occupation de leurs terres qui sont en train de prendre fin.

Cependant, sur bien des aspects la situation restera la même pour encore longtemps. Lorsque la poussière des combats sera retombée, il faudra s’atteler à la longue et périlleuse tâche du déminage de ces zones. Financer et coordonner la reconstruction des infrastructures et des habitations. Cela prendra du temps et il faudra toujours s’occuper des populations déplacées ou réfugiées. Sans compter le sort des centaines milliers de civils qui habitent toujours dans Mossoul.

Ajouté à cela, le futur politique de l’Irak, de Mossoul et de la Plaine de Ninive n’est pas encore certain. Ce qui est sûr c’est que bon nombre de chrétiens refuseront de rentrer sur leurs terres sans assurances tangibles concernant leur sécurité.


L’église Saint-Jean à Qaraqosh en 2013 et aujourd’hui.

Qu'en pensent les principaux concernés ?

Nous avons interrogé quelques chrétiens qui vivent au Kurdistan irakien ou réfugiés en Jordanie.

Une mère de famille en Jordanie, originaire de Mossoul témoigne :

« La libération est en cours certes, mais la guerre civile va continuer. Qui nous dit qu’un nouveau Daesh n’émergera pas à nouveau. Ils ne se soucient que des terres et de la richesse du pays et non des peuples. »

Un jeune chrétien irakien déplacé à Erbil, originaire de Qaraqosh :

« Les familles prendront la décision de rentrer selon l’état de leurs maisons et de leurs villages. Mais la confiance dans un gouvernement, qu’il soit kurde ou irakien, est aujourd’hui nulle. »

Nouvelles de "Primum Vivere"

La levée de fond pour une nouvelle opération à Amman est toujours en cours. Nous avons atteint 35 % de notre objectif pour distribuer une aide à 300 familles réfugiées d’Irak à Amman, faire une donation à 50 enfants en bas-âges pour un mois de lait et couches et organiser des sorties culturelles pour 50 enfants et parents.

Les familles ont particulièrement besoin de support pour pouvoir affronter l’hiver qui arrive. Amman culmine à 800 m d’altitude et le climat hivernal est rude. De plus les appartements dans lesquels vivent les familles sont trop souvent inadaptés pour de telles températures.

  Nous espérons nous rendre au plus vite sur place pour évaluer et répondre aux besoins.

Pour cela ces familles ont besoin de vous, parlez de Noor Solidarity autour de vous !

Prochaines rencontres

28 novembre 2016 à Genève
La mosaïque communautaire en Irak.

7 décembre 2016 à Lausanne
Présentation de l’association et témoignages.

15 Décembre 2016 à Morges
Présentation de l’association et témoignages.

.